BIEN VIVRE

Prise en charge de la douleur en 4 étapes

Nous vous proposons des idées pour chacune des journées de la semaine pour vous aider à faire échec à la douleur. Vous les trouverez ici!

Femme assise en tailleur sur un tapis de yoga
UNE APPROCHE NOUVELLE POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR.

APPRENDRE À MAÎTRISER LA DOULEUR AVANT QU’ELLE NE RÉGISSE NOTRE VIE

Lorsqu’il s’agit de prendre en charge une douleur légère ou modérée, n’oubliez pas que c’est vous qui êtes aux commandes. Si ça ne fonctionne pas, le temps est venu de revoir votre approche. Les étapes suivantes peuvent vous aider à maîtriser votre douleur afin que vous puissiez de nouveau vivre comme vous l’entendez. N’oubliez pas, si votre douleur s’aggrave ou persiste, consultez votre médecin sans tarder.

ÉTAPE 1 – DÉFENDRE SES PROPRES INTÉRÊTS

Vous avez peut-être déjà entendu cette expression, mais que signifie-t-elle vraiment? Eh bien, en termes simples, elle signifie que vous devez prendre votre santé en main ou plutôt, dans votre cas, prendre votre douleur en main. Sollicitez le soutien de votre médecin et de votre équipe soignante en leur posant des questions et en leur décrivant ce que vous ressentez.

Cependant, pour être en mesure de défendre votre cause, vous devez comprendre parfaitement votre douleur. Parlez à votre médecin de votre état. Lisez des livres et des articles et consultez d’autres sources d’information pour vous renseigner sur votre douleur et sur ses causes sous-jacentes possibles. Regardez si des séminaires sur la douleur sont offerts dans votre région. Établissez des liens avec d’autres personnes qui éprouvent de la douleur pour échanger avec elles et savoir comment elles prennent en charge leur douleur.

ÉTAPE 2 - FAIRE UN SUIVI DE LA DOULEUR

Tenir un journal quotidien de la douleur est un bon moyen d’être informés, vous et votre médecin, sur l’évolution réelle de votre état et de savoir s’il y a autre chose que vous pourriez faire ensemble pour gérer efficacement votre douleur. Commencez en utilisant un score général de la douleur établi selon une échelle de 1 à 10. Puis, prenez des notes détaillées sur ce que vous avez fait et mangé durant la journée, sur la manière dont vous vous êtes senti cette journée-là sur les plans physique, émotionnel et mental, et sur la qualité de votre sommeil. Ce sont tous des facteurs qui peuvent influer sur la douleur.

ÉTAPE 3 - ÉVALUER LA SITUATION

Après avoir fait un suivi de votre douleur pendant au moins une semaine, examinez votre journal. Aimez-vous ce que vous y lisez? Si ce n’est pas le cas, il est temps de revoir votre approche. Écrivez ce que vous faites actuellement pour maîtriser votre douleur. Apportez cette liste et votre journal lors de votre prochain rendez-vous chez le médecin et, ensemble, cherchez à déterminer quelles stratégies de prise en charge de la douleur sont efficaces et lesquelles devraient peut-être être remplacées.

Avez-vous tenu compte de votre niveau de stress? Le stress peut exacerber la douleur; il pourrait donc être bénéfique d’examiner des moyens d’améliorer votre sentiment de bien-être.

Lorsque vous élaborez un plan personnalisé de prise en charge de la douleur, n’oubliez pas de tenir compte de vos objectifs. Quels objectifs de vie, objectifs personnels et objectifs physiques cherchez-vous à atteindre? La définition de ces objectifs vous aidera à établir votre plan de prise en charge de la douleur. Si vos objectifs sont ambitieux, c’est encore mieux! Gardez simplement à l’esprit que vous pourriez alors devoir adopter une approche un peu plus énergique en matière de prise en charge de la douleur.

ÉTAPE 4 - S’ATTENDRE À RENCONTRER DES OBSTACLES

C’est inévitable. Même les personnes qui réussissent le mieux à maîtriser leur douleur font face à des difficultés. Mais si vous vous y préparez, plutôt que de vous contenter de réagir lorsqu’une difficulté survient, vous constaterez peut-être que vous réussissez à les surmonter mieux et plus rapidement.

Un jour viendra peut-être où vous ne serez plus capable de faire une chose que vous avez pourtant faite toute votre vie. Si cela se produit, essayez de vous concentrer sur toutes les autres choses que vous POUVEZ faire, plutôt que sur celles que vous ne pouvez plus. Vous trouverez en vous et auprès des membres de votre famille, de vos amis et d’autres personnes qui, comme vous, doivent composer avec la douleur une force qui vous aidera à surmonter ces difficultés et changements.